Grégory Cuilleron, jeune chef au grand coeur

Révélé dans l’émission Un dîner presque parfait, le combat des régions, en 2009, Grégory Cuilleron trace aujourd’hui une jolie route. Il revient sur son parcours atypique et dévoile ses nouveaux projets.

photo-17

Pourquoi avoir participé à Un dîner presque parfait ?
A l’époque, je travaillais dans la communication. Je m’occupais notamment de celle d’un restaurant gastronomique mais j’étais déjà passionné par la cuisine. Lorsque l’émission a vu le jour, j’ai eu envie de me tester, de me comparer à d’autres cuisiniers amateurs.

Vous êtes arrivé finaliste de l’émission… un élément déclencheur de votre changement de carrière ?
Non, l’émission n’y est pour rien. C’est seulement après mon passage dans l’émission Top Chef que j’ai décidé de faire de ma passion, mon métier. J’ai compris que je n’étais pas plus mauvais qu’un autre et que je pouvais essayer de me faire une place dans ce milieu.

Très médiatisé, vous n’avez pour autant pas perdu de vue la cuisine…
J’ai ouvert un restaurant et une épicerie, à Lyon. C’était une expérience formidable, j’ai beaucoup appris du métier pendant deux ans. J’ai aujourd’hui arrêté ces activités, revendu le restaurant à mes associés : nous n’avions pas la même vision de la cuisine, je n’étais pas très disponible, alors j’ai préféré faire cavalier seul et partir vers de nouveaux horizons.

Vous avez donc de nouveaux projets ?
Oh oui ! Je participe à beaucoup d’événements avec les marques, comme ici, avec Richesmonts* (les raclettes Richesmonts sortent de nouvelles saveurs, ndlr). J’anime aussi de nombreuses conférences dans les entreprises pour promouvoir l’emploi des personnes en situation de handicap. Je viens aussi de m’associer dans un projet de fastfood, spécialisé dans le burger très qualitatif, à Lyon. Enfin, je travaille sur un nouveau projet télé. C’est encore secret, mais je peux vous dire que ce ne sera pas sur M6 et que ce sera une émission autour de la cuisine à l’étranger.

Cette emploi du temps vous laisse-t-il le temps de cuisiner pour vos proches ?
J’aime passer des soirées simples, entre amis. Pour la dernière en date, j’ai préparé une salade de tomates de différentes variétés, assaisonnée d’huile de pistache, que j’ai agrémenté de fraises mara des bois, de zestes de citrons jaunes et de scarmoza (un fromage italien, ndlr)… je vous le conseille !

photo_1.PNG

* Pour Richesmonts, Grégory a présenté des recettes inédites : des mini-choux garnis de raclette, vin blanc, lardons, et persil, une tartine de moutarde, confiture d’oignon, volaille, noix, sésame, pignons et raclette et enfin un crumble de courge, raclette et noisettes.

photo_2.PNG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s